Projet SERANA

Projet SERANA

SERvices écosystémiques des espaces Agricoles dans les villes de la Nouvelle Aquitaine

SERANA est un projet de recherche qui répond à deux préoccupations fortes de la région Nouvelle Aquitaine : la préservation de la biodiversité (plan régional « pollinisateurs » ; feuille de route Neo Terra …) et le développement d’une alimentation saine de proximité (feuille de route régionale Agriculture, Alimentation et Territoires …)

Depuis de nombreuses années, les espaces agricoles urbains (EAU) suscitent l’intérêt des politiques publiques et de la communauté scientifique. Ils ont le potentiel d’héberger une biodiversité significative, de réguler le cycle de l’eau, de fournir des denrées alimentaires aux citadins ou encore de leur apporter bien-être et contacts avec la nature. Cependant,  bien que connus, ces services dits écosystémiques sont encore peu décrits dans le paysage urbain  et notamment au sein des EAU. Il semble donc aujourd’hui important de décrire ces services et la biodiversité associée dont la conservation s’inscrit dans les politiques publiques régionales

Liant sciences sociales et naturelles, le projet SERANA entend répondre à ces problématiques en déterminant les enjeux territoriaux liés aux services soutenus par la biodiversité agricole urbaine et en identifiant les leviers de décisions pour les politiques publiques régionales à venir. Quant aux questionnements scientifiques, ils seront abordés dans le cadre d’une thèse. Celle-ci s’intéressera aux interactions entre ces différentes composantes des EAU : la biodiversité, les modes de gestion et les acteurs de promotion (élus, techniciens, agriculteurs, associations …).

La mise en lien de ces trois éléments permettra de répondre à la question suivante : Les pratiques et la perception de la biodiversité par les personnes impliquées dans sa gestion, peuvent-elles avoir une incidence concrète sur les espèces végétales et animales des EAU ?

Grand Poitiers Communauté Urbaine sera notre espace test. Une mise en perspective sera réalisée dans d’autres territoires régionaux engagés dans des Plans Alimentaires Territoriaux comme Châtellerault, Angoulême, La Rochelle ou encore Bordeaux.

SERANA se veut une recherche-action dont les résultats doivent être restitués aux acteurs socio-économiques régionaux. Aussi, trois séminaires de diffusion des résultats seront organisés : un séminaire de lancement (déjà réalisé le 26 novembre 2020) pour impliquer en amont les acteurs locaux de la recherche, un séminaire de mi-parcours pour exposer les grandes orientations et un séminaire de fin pour présenter les résultats.

PRÉSENTATION SCIENTIFIQUE

projet-serana-photo1

ACTEURS & PARTENAIRES

NOM ET LABORATOIRE DU CHERCHEUR PORTEUR OU COORDINATEUR DU PROJET :

Jean Louis Yengué, Laboratoire RURALITES

NOM DE L’ETABLISSEMENT BENEFICIAIRE CHEF DE FILE :

Université de Poitiers

Liste des acteurs socio-économiques régionaux et/ou partenaires du projet SERANA

Partenaires académiques non bénéficiaires d’une aide régionale :

  • UMR EBI, Université de Poitiers : Nicolas Bech

  • UMR LIENSS, Université La Rochelle : Pascale Garcia

  • Bordeaux Sciences Agro/IRSTEA : Nathalie Corade

Partenaires socio-économiques et institutionnels :

  • Grand Poitiers Communauté Urbaine

  • Grand Châtellerault

  • Zone Atelier Loire du CNRS

  • Réseau PROXIMITES

  • Réseau-Agriville

  • Fond Régional d’Art Contemporain (FRAC)

MOYENS DE RECHERCHE

RURALITES, chef de file de SERANA mobilisera son expertise dans les formes de ruralités en ville (les espaces agricoles urbains), aussi bien en termes de politiques publiques que d’inscription spatiale. Il apportera aussi sa maitrise des Systèmes d’Informations Géographies et dans la construction, la conduite et l’exploitation d’enquêtes et d’entretiens

Bordeaux Sciences Agro/IRSTEA par l’intermédiaire de Nathalie Corade, grande spécialiste des PAT mettra à disposition son expertise et des outils de diagnostic à destination des pouvoirs publics et des gestionnaires.

LIENSs UMR 7266 et Pascale Garcia, directrice de la FREDD, permettront de suivre l’évolution des écosystèmes et de la biodiversité et d’évaluer leur bon état de conservation, leur dégradation ou les progrès de leur remédiation.

La Zone Atelier Loire mettra à disposition son drone et son GPS de précision.

Grand Poitiers Communauté Urbaine et Grand Châtellerault rendront accessibles les terrains d’investigation.

Le Réseau-agriville proposera son site internet comme support de communication et de visibilité des résultats de SERANA.

Le FRAC accompagnera SERANA dans la mise en place d’actions de culture scientifique

JUSTIFICATION DES MOYENS SOLLICITÉS

Le financement demandé se décompose en 3 pôles :

1. Une allocation de thèse. Notre expérience de la recherche (nombreux projets pilotés) montre que l’hybridation forte entre sciences humaines sociales et sciences du vivant, d’une part, mais aussi entre chercheurs et praticiens, comme l’ambitionne SERANA est plus efficience avec l’implication forte d’un chercheur en formation, un.e doctorant.e. Il.elle sera suivi.e : 

  • Au quotidien par JL Yengué (Géographe, SHS) et Nicolas Bech (Ecologue, Science du Vivant). 
  • Par un comité de thèse, qui se réunira annuellement sera composé, en plus des deux directeurs de thèse, de Nathalie Corade (Bordeaux Sciences Agro/IRSTEA), Pascale Garcia (UMR LIENSs) et Frédéric Revers (UMR BIOGECO)
  • Par l’implication les partenaires socio-économiques à travers les séminaires réguliers

Ce triple suivi permettra de tendre vers des résultats décloisonnés et novateurs.

2. la participation au financement des missions de terrain pour réaliser les enquêtes et entretiens et pour faire des prélèvements/observations

3. la participation au financement des actions de diffusion et de vulgarisation scientifique