Film-recherche : agroforesterie, agroforestiers et paysages

Film-recherche : agroforesterie, agroforestiers et paysages

28 novembre 2018 Non Par Olivier Bories

Le projet concerne la réalisation d’un film-recherche sur les agroforesteries, les agroforestiers et les paysages produits. Il s’agit d’y interroger et d’y montrer la composition agroforestière des paysages agricoles dans une dynamique de transformation des territoires.

Le film-recherche propose de questionner le processus qui conduit l’agriculteur à planter des arbres dans sa parcelle, allant du projet jusqu’au résultat paysager de l’action. Ce film-recherche s’intéresse à tout le processus de l’action agroforestière. Il s’inscrit donc dans un cinéma du processus. Nous proposons d’utiliser les images et les sons dans trois registres de travail entremêlés : l’intention agroforestière, l’action technique et le résultat paysager.

Le résultat attendu est la réalisation d’un film-recherche qui produit de la connaissance scientifique sur les profils et les préférences paysagères des agriculteurs agroforestiers, sur le geste technique agroforestier et sa réalisation ainsi que sur la qualification du paysage produit par l’agroforesterie. Il s’agit avec cette réalisation d’enrichir notre corpus de film-recherche en « socio-géographie filmique » autour des problématiques paysagères (« des champs et des maisons », Réal. Bories et Cazenave, 2017 ; « ascenseur pour le potager », Réal. Bories et Fontorbes, 2018) et de contribuer plus largement à soutenir l’écriture filmique comme méthode et production de la recherche scientifique au sein de l’UMR CNRS 5193 LISST Dynamiques rurales.

⇒ Télécharger la présentation du projet

L’écriture audiovisuelle est une spécificité du laboratoire portée par J-P. Fontorbes (MCF HDR en audiovisuel) et A-M. Granié (PR émérite en sociologie) reconnue et encouragée par l’HCERES (Cf. dernier rapport d’évaluation HCERES). Elle est un « savoir-faire » de recherche qui nous permet d’être présents et de participer aux manifestations scientifiques dans diverses disciplines (sociologie visuelle, géographie visuelle, etc.) par exemple dernièrement au colloque international de géographie : « le film dans la pratique de la géographie » (publication à venir dans la revue française des méthodes visuelles). Le développement de l’écriture filmique s’inscrit aussi dans une stratégie de positionnement de l’UMR dans la recherche. Cette production n’est pas qu’un objet de la recherche, elle est aussi une possibilité de ressources pédagogiques et de valorisation de la production scientifique.

Le choix de la thématique agro-écologique du film tient aussi aux activités d’enseignements qu’il convient de développer à l’ENSFEA dans le cadre du plan d’action « enseigner à produire autrement » (DGER, MAAF, 2014 – Cf. Projet agro-écologique pour la France). L’agroforesterie est un sujet transversal et transdisciplinaire dans l’enseignement agricole (aménagement, agronomie, écologie-biologie, économie, etc.). Les projets agroforestiers se multiplient dans les EPLEFPA constituant des supports d’apprentissages pratiques innovants à disposition des enseignants et des élèves (cf. l’expérience agroforestière du LEGTA de Ondes que nous visitons dans le cadre de la formation des enseignants-stagiaires à l’ENSFEA). Le film-recherche est en ce sens une ressource pédagogique pertinente. Rappelons ici que les enseignants-stagiaires ont demandé l’an passé (2017.2018) que leur soient organisées des projections de nos productions filmiques avec débats sur le sujet et la méthodologie filmique, avec l’intention de sa transposition et de son utilisation dans les établissements. Comme nos précédentes réalisations, le projet inclut alors la réalisation d’un livret pédagogique qui permet l’accompagnement du film-recherche auprès des enseignants qui l’utiliseront dans les programmes de formation. Notre travail filmique sur la façon de filmer le geste technique et d’en rendre compte en image et en son intéresse l’Inspection de l’Enseignement Agricole (F-X. Jacquin, inspecteur en agronomie et F. Cauchoix, inspectrice en aménagement de l’espace) en ce sens qu’il offre des perspectives de transposition dans d’autres disciplines.

De cette façon, le film-recherche est un véritable outil du transfert recherche-formation.

Notre projet filmique s’inscrit par ailleurs dans un projet plus global de valorisation et de mise à disposition de la ressource audiovisuelle scientifique produite à l’ENSFEA. Est en cours la construction d’un site web ayant pour objectifs :

  • de présenter et de donner à partager des travaux de recherche en lien avec les problématiques agro-écologiques de l’enseignement agricole,
  • de promouvoir et d’encourager l’utilisation de l’audiovisuel dans les pratiques enseignantes.