Interview en LSF de Dominique Dupouy, Présidente des « Jardins de Tournefeuille »

Interview en LSF de Dominique Dupouy, Présidente des « Jardins de Tournefeuille »

24 août 2018 Non Par reseau-agriville

L'association des jardiniers de Tournefeuille : des actions "jardins" avant tout en faveur du développement durable

Interview : Yves Ardourel et Maëlis Saucian. Entretien traduit en langue des signes française (LSF) par Aurélia Le Roy et Noémie Plessis-Fraissard.

Toulouse, 6-9 juin 2017 • Colloque international de recherche « Urban agriculture and ecological transition »

Colloque international organisé par l’École Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse (ENSAT), l’équipe Dynamiques rurales du Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires (LISST) et le Centre d’Étude et de Recherche Travail, Organisation, Pouvoir (CERTOPde l’Université Toulouse Jean Jaurès-campus Mirail.

sticker-drapeau-france

Ressource en LSF.

RÉSUMÉ

Au cours de cet entretien, la présidente et co-fondatrice de l’association des jardins familiaux de Tournefeuille (en Haute-Garonne) explique la place particulière qu’occupent les jardins familiaux dans le cadre des agricultures urbaines.

Outre leur intérêt alimentaire, ce sont des lieux de citoyenneté, de lien social et bien sûr de sensibilisation à l’environnement et au développement durable. Les jardins familiaux de Tournefeuille sont exemplaires dans ce domaine ; ouverts sur la cité et à tous, ce sont des lieux de « biodiversité humaine » en quelque sorte. La place de la pédagogie y est très importante par des visites, des cours, des ateliers où tout un chacun peut venir découvrir le jardinage au naturel, la permaculture, la biodiversité… un retour à la nature en quelque sorte pour les citadins. Nés il y a plus de 12 ans grâce au travail d’une équipe de 9 personnes, ils sont devenus un lieu important de partage et de convivialité. Ils ont un tel succès qu’un second jardin est en cours de réalisation à Tournefeuille avec 68 parcelles. L’association a en outre de nombreux projets « jardin » dans les écoles, collèges, entreprises, et au pied des immeubles. Ancienne chercheuse, Dominique Dupouy a beaucoup apprécié le colloque « UA&ET-2017 » qui relie la recherche à la société civile. Les expériences décrites ailleurs en France et à l’étranger sont vivifiantes pour l’esprit et reproductibles partout… Une vraie bouffée d’oxygène qui montre le rôle important que l’agriculture urbaine va jouer dans l’avenir. Elle est aussi très heureuse d’avoir pu participer à cette initiative de diffusion des connaissances sur l’agriculture urbaine en langue des signes.