Gardenia : une recherche-action participative autour de la préservation d’espaces agro-naturels

Gardenia : une recherche-action participative autour de la préservation d’espaces agro-naturels

15 octobre 2018 Non Par Liliane Sochaki

Le projet GARDENIA expérimente de nouvelles méthodes de recherche pour étudier la participation et préserver des espaces agro-naturels du bassin versant de l’Hers.

Gardenia réunit le collectif « Terres Fertiles », l’association « Le Temps d’Agir », des chercheur-se-s de deux unités de recherches du site toulousain, l’UMR LISST Dynamiques Rurales et le Certop. Le groupe de chercheur-se-s travaille sur la transformation des relations entre environnement et alimentation en analysant des projets citoyens de gestion de ressources et en interrogeant la dimension du genre. Le collectif Terres Fertiles regroupe des citoyens de Toulouse Métropole, des associations locales, des chercheurs, des acteurs de l’économie sociale, solidaire et agricole. Terres Fertiles a pour objectif de protéger et mettre en valeur des terres agro-naturelles et inondables de la vallée de l’Hers pour être force de proposition auprès des élus locaux de Toulouse-Métropole. L’association Le Temps d’Agir accompagne le regroupement de chercheur/ses de Gardenia dans sa collaboration avec le collectif « Terres Fertiles » jusqu’en juin 2019.

Déroulement des actions du projet Gardenia

  • 2017 : création des Comités de Pilotages et des outils de travail collaboratifs. Découvertes de méthodes participatives (théâtres forum, débats contradictoires, porteurs de paroles).
  • 2018 : expérimentations sur le bassin versant de l’Hers, participation à des colloques et séminaires de Recherche. Création d’une troupe de théâtre forum à l’Université. Création d’outils dédiés à la gestion du projet.
  • 2019 : analyses des résultats et publications à caractère scientifique

Le projet GARDENIA a été présenté en juillet 2017 aux première Assises Sciences-Sociétés à Montpellier, en mars 2018 au Colloque SMS « Comprendre les mondes sociaux » et en juin 2018 à Toulouse, lors des journées d’études « Agricultures Urbaines » du Réseau-Agriville.